#1 – Let’s freaking do it! L’achat.

[ENG below]

Le déclic
A vrai dire, je me lance dans ce projet à cause/grâce à une piteuse mésaventure: le vol de mon petit monstre de Dax 125cc. TRISTESSE. Mais, coup de pouce du destin: je rencontre entre temps JJ alias Jack W.
JJ est mécano en semaine… mais en réalité, en 24/7: il anime les ateliers organisés par l’asso’ Toutes les Ch’tis à motos, est membre du CMRJ , fait partie du staff de Cororicorando et March Moto Madness, et aide autant qu’il le peut l’ensemble de ses amis et leur bécanes. Que ferait-on sans lui, on se le demande tous. (Monsieur JJ, merci.)

To tell you the truth, I got into this project because/thanks to a pathetic misfortune. My small Dax 125cc was stolen in my own garage. Sadness was there! But somehow it was a chance: in between, I met « JJ » or Jack W. He is a mechanics during the week… but 24/7 in reality. He invests his time in several riders associations and clubs and helps generously everyone in need. We all wonder what we’d do without him. Mister JJ, thank you.

Mais je rebondis: ne serait-ce pas l’occasion d’en acheter une belle, une « vraie » ? Depuis quelque mois, l’idée grandit dans ma tête: m’acheter une ancienne, lui donner un nouveau souffle. Ce serait trop bon.
Je veux apprendre. Mais je n’y connais rien. Et je galère déjà à trouver une place pour mon casque dans mon studio, y poser 2 roues et un moteur, c’est tendu.

But I pull myself together: wouldn’t it be an opportunity to buy a new one, a « real » one? During a few months, this idea caught on: I could buy an old one, give her a new breath. That would be awesome.
I want to learn. But I don’t know anything about motorcycle mechanics, I have no tools, and I already struggle to find a place to let my helmet in my small flat, then an engine and 2 wheels? Tight.

« Mais sinon, ta future moto, on la bricole et on la stocke chez moi, non ? »
Aouch, le genre de phrase dont je me souviendrai, et que je reçois sur le moment comme un cadeau du ciel. Il me propose de m’aider à réaliser ce projet, de bénéficier d’une place dans son garage pour bosser la moto chez lui. Il deviendra en quelque sorte mon mentor sur ce projet. Je n’en reviens pas, je ne croyais pas ça possible dès maintenant.

« Otherwise, he says, your next bike… we could just build it and store it in my garage? »
Oh man, I’ll remember this sentence, I received it as a gift. He offers to help me to make this project real, and some room in his garage to store the bike. Somehow he’ll become my mentor. I couldn’t believe it.

Vamoooos, je cherche une base pour kicker le projet.
Et ça fait bien 3 semaines que je scrute Le Bon coin pendant des jours, à la recherche de LA bécane. Un casse-tête sans nom ! Je fais 1m58 et demi les gars, c’est chaud. Et un A2 qui complique bien les choses. Ah oui et je veux absolument un démarrage au kick. Pas chiante…

On a failli tomber dedans
Je finis par repérer sur une CB 400 N de 1980, région parisienne. Après 3h de route, JJ, son camion et moi-même débarquons en banlieue.
(➔ d’ailleurs, pour tout besoin de service transport de motos dans toute la France et pays frontaliers, particulier à particulier, je vous invite à le contacter ici. Vous aurez à faire au top de l’arrangement et de la gentillesse.)

I had what we call a narrow escape
I end up finding out a CB 400 N from 1980 close to Paris. After 3 hours driving, JJ, his van and me turn out show up there.

Après discussion, la juste négo’ du prix, une poignée de main, deal ! On l’embarque. Le vendeur revient avec la carte grise, et sur un ton tout à fait confiant, vérifie tout de même sous nos yeux que le n° d’immat’ est bel et bien le même que le n° de série sur le cadre. Et… ô, stupeur, effondrement de visages effarés: les numéros sont différents.

After a fair bargaining and a handshake, deal! Let’s take it on board. The seller comes back with the papers and being totally self-confident, makes us verify that « obviously » the VIN number on the frame is correct.
And… oh damn, we all collapse: numbers are different.

Une erreur de la préfecture sans doute, dont le cher monsieur se rend compte en même temps que nous.
Holy shxt, on l’a échappé belle. Repartir avec une moto uniquement bonne pour pièces, le comble. C’est bon pour l’anecdote, mais je rentre sur Lille, bredouille.

It might have been an administrative error occurred or whatever… funny (or not) that he realizes it in the same time as we do. Holy shxt, it was a close call. Coming back with a motorcycle only good to sell in parts? No thanks!… Good for the anecdote, but I come back to Lille, empty-handed.

La vraie
Back sur ce cher Bon coin. La page charge, j’atterris sur cette Kawasaki Z400-G1 rouge de 1979/80, à 20 minutes de Lille. Signe du destin ? Je me rue dessus. Commercial, il ne lâche rien sur le prix, me fait batailler, mais peu importe, ça joue finement. La moto n’est pas complète, mais à son bruit au démarrage, je suis séduite.
Bi-cylindre, un moteur qui a l’air sain, elle me tend les bras. Alors fxck it, je ne sais pas trop dans quoi je m’embarque, mais j’embarque !
Je l’achète le 4 décembre 2016. J’ai du mal à y croire mais me voilà lancée for real.

Yes, up above it the real one, finally

Back on the Internet. I land on this red Kawasaki Z400-G1 from 1979/80, close from here. Sign of destiny? I rush to it. The seller doesn’t let anything going away, it took me a nice fight, but hey, whatever. The bike is not even complete, but hearing her starting noise, I’m seduced.
Two cylinders, her engine seeming healthy, she opens its arms to me. So fxck it, I don’t know what I’m going for, but I’m doing it! 
I buy it on December the 4th of 2016. I can barely believe it but I’m jumping in with both feet.


3 réflexions sur “#1 – Let’s freaking do it! L’achat.

  1. Salut !
    Je suis tombé sur ton blog il y a quelques semaines et alors là, grand sourire: je ne suis pas la seule  »folle » qui veut construire sa bécane… avec démarrage au kick ! 🙂
    J’ai passé mon permis en avril et pareil, le permis A2 n’aide pas pour acheter une moto. Du coup je roule sur une Honda 250 XLR qui me lâche de temps en temps (genre,  »On est sur l’autoroute? Oké, je vais rouler à 20km/h, d’ac’ ? Soyons fous!  » -.-‘ ). Elle me double en âge, mais je suis tombé amoureuse du kick, et pour le plaisir de tout apprendre sur ma future moto, un jour j’aimerais construire la mienne.
    Pour l’instant je prépare la construction de ma maison sur roues, après ça sera la moto et le moyen de la mettre dans ma mini maison ! 🙂
    En tout cas, je te dis bon courage, merci pour tes billets et amuse-toi, high five ! 😉
    Varzú

    Aimé par 1 personne

  2. Hello Varzú !
    Quelle surprise de découvrir ton chouette commentaire 🙂 Ça m’a également donné le sourire, c’est tellement peu fréquent les filles intéressées par la bidouille et les anciennes bécanes que ça m’a fait trop plaisir. Merci à toi, je suis ravie de lire tout ça.
    J’avais inspecté pas mal de 250 XLR sur le bon coin quand je cherchais ma base, ça ne m’étonne donc pas du tout, ça doit être trippant (pas mal le coup de l’autoroute, warrior!)
    Une maison sur roues…? Improbable… alors là, chapeau. Mais, mais, ça ressemble à quoi ?
    Tu as un endroit ou on peut voir l’avancée de tes projets, peut-être Instagram ou autre ? 🙂
    Belle soirée à toi en attendant,
    Lisa

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s